Archives du mot-clé sécurité

Sécurité à Lyon : Lycéens arrêtés avec 3kg de cannabis

sécurité LyonDimanche, trois lycéens de Lyon ont été arrêtés avec en leur possession 3 kg d’herbe de cannabis leur valant à 4 et 6 mois de prison ferme. En effet les trois lyonnais deux lycéens de 18 ans et un mineur ont été interpellés par la douane de Saint-Etienne qui a trouvé dans leur Kangoo trois kg de cannabis, deux d’entre eux ont été condamnés à 4 et 6 mois de prison ferme avec en sus 15220 euros d’amande, alors que le mineur  va être jugé par un juge pour les mineurs. Les caméras de surveillance ont filmé l’arrestation du trio ainsi que leur cargaison.

Cette arrestation reflète encore le fléau des stupéfiants qui met en danger la sécurité des jeunes en France qui deviennent des dealers ou des consommateurs assidus de drogues.

Sécurité Lyon : Saisie de cocaïne

sécurité aéroportLors de la soirée du 5 février les douaniers de l’aéroport de Saint-Exupéry à Lyon, ont fait une double saisie de cocaïne cachée dans des sachets de soupe et dissoute dans des bouteilles d’alcool.

Une voyageuse âgée d’une trentaine d’années qui arrivait du Brésil, a affirmé ne rien avoir à déclarer, mais après une fuite rapide les agents de la douane dénichent dans ses bagages 28 sachets de soupe instantanée qui les ont intrigués, après  quelques tests chimiques il s’est avéré que c’est de la cocaïne. La marchandise saisie devant les objectifs de la vidéosurveillance s’élevait à 6 176 kg pour une valeur de 250 000 euros.

Un autre passager provenant également du Brésil a été arrêté peu avant minuit. Après une inspection de ses bagages, les douaniers découvrent cinq bouteilles de Cachaça qui une fois examinées aux rayons X révèlent la présence une masse étrange, calée dans le fond. Les tests chimiques réalisés sur place ont révélé qu’il s’agissait de cocaïne, dissoute dans l’alcool. La douane a saisi devant les caméras de surveillance de l’aéroport pas moins de 8 033 kg de ce mélange. Les deux passagers ont été placés sous surveillance avant de les remettre aux autorités judiciaires.

Sécurité Lyon : Agression d’un contrôleur à la Gare de la Part-Dieu

sécurité des personnesLa sécurité des personnes est mise à Lyon, lorsqu’un agent de la SNCF a été victime d’une agression lundi aux alentours de 20h30 à l’enceinte même de la gare de la Part-Dieu dans le 3e arrondissement à Lyon. Le contrôleur a été violemment frappé par un individu âgé de 26 ans originaire de Marseille. La victime  a essayé d’appeler les secours mais l’agresseur lui a arraché son téléphone avant de prendre la fuite. L’incident a été filmé par les caméras de surveillance de la gare.

Une fois la police alertée, une enquête a été ouverte et après visualisation de l’enregistrement de vidéosurveillance les policiers ont pu identifier le malfaiteur qui a été interpellé un peu plutard dans la soirée.  Quant à l’agent de la SNCF, il a fait l’objet de six jours d’ITT.

Sécurité à Lyon : Cambriolages de commerces

sécurité commerceUn homme unijambiste âgé de 31 ans a cambriolé trois commerces à Lyon en forçant leurs portes coulissantes avant de mettre la main sur les fonds de caisse. Le suspect a déjà cambriolé deux commerces de Charbonnières et son dernier méfait a visé une boulangerie dans le deuxième arrondissement de Lyon. Aucune alarme ni système de surveillance n’a signalé la présence du cambrioleur mais ce qui a permis son arrestation c’est la présence de son ADN sur les lieux. Il faut dire que le cambrioleur a quelques antécédents et il a été déjà incarcéré à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône.

Sécurité à Lyon : Vandalisme au sein d la gare ferrovière

sécurité gare de Lyon

La gare de la Part-Dieu dans le 3e, arrondissement à Lyon a connu des actes de vandalisme comme en atteste le dispositif de vidéosurveillance de la gare. En effet au cours d la soirée, un homme s’est mis à briser les vitres de l’accueil à l’aide d’un poteau en fer. Le vandale a été rapidement maitrisé par les agents de sûreté avant de mettre en danger la sécurité des gens ou qu’il continue son acte destructeur. Une fois arrêté et interrogé par la police de Lyon, il a indiqué que son acte était délibéré afin d’aller en garde à vue car il se sentait menacé. L’homme a été convoqué au tribunal correctionnel pour  destruction et dégradation de biens publics.

Une déflagration fait voler une plaque d’égout à Lyon

plaqueA Lyon ce ne sont pas les cambriolages ou les intrusions qui menacent uniquement la sécurité des gens, mais il faut compter aussi sur les plaques d’égout. En effet  Ce mardi vers 14h30, une déflagration impressionnante a eu lieu à l’angle de la rue des Remparts d’Ainay et de la rue Auguste-Comte dans le 2e, arrondissement de Lyon ce qui a fait projeter une plaque métallique à plusieurs mètres comme le confirment une image de caméra de surveillance et le témoignage des passants.

La déflagration est liée à une explosion accidentelle d’un transformateur électrique générant une fumé épaisse mais aucune odeur de gaz n’a été relevée. Des pompiers et des agents de GRDF et ERDF ont été mobilisés pour assurer le paramètre de sécurité sur les lieux et constater les dégâts.

14 garages fracturés à Lyon

caméraDimanche dernier deux jeunes hommes âgés de 17 et 18 ans ont été interpellés à Lyon par la brigade anti-criminalité. Les faits ont eu lieu aux alentours de 19 h 20 alors que les délinquants fracassaient les garages souterrains de l’avenue Lacassagne dans le 3e arrondissement. Avant de subtiliser leur contenu. Une fois arrêtés par la police locale, les jeunes délinquants se sont attaqués aux agents. Enfin ils étaient placés en garde à vue !  Il faut souligner que c n’est pas leur premier délit car ils ont déjà commis des actes similaires le 7 janvier dans le 3e arrondissement comme en attestent les enregistrements des caméras de surveillance. Ce jour là ils ont défoncé 14 box et ont porté atteinte à la sécurité des biens d’autrui. Le majeur a fait l’objet d’une convocation  pour paraître devant un juge le 13 mai prochain, alors que le mineur a du se présenter au parquet, avant d’être libéré avec ouverture d’une information judiciaire.

Une boutique Orange cambriolée à Lyon

orangeTrois cambrioleurs cagoulés et armés, se sont attaqués lundi soir à une boutique Orange sise avenue des Frères-Lumière à Lyon. Ils se sont emparés de plusieurs téléphones mobiles en plus du contenu de la caisse. Un braquage qui a traumatisé les clients et les employés de l’opérateur de téléphonie mobile.

Les malfaiteurs portaient des vêtements noirs, des gants et des cagoules, mais le plus maquant et qu’ils étaient armés. Une scène terrorisante, filmée par la caméra de surveillance, ressemblait plus à un film hollywoodien qu’à la réalité. L’un des cambrioleurs menaçait  le personnel et la dizaine de clients présents dans la boutique à l’aide d’une arme de guerre de type kalachnikov. Après s’être emparés e leur butin ils ont tiré  deux reprises en direction du plafond du magasin puis un autre tir à l’extérieur. Les trois cambrioleurs ont pris la fuite à bord d’une Mégane conduite par un complice.

Une enquête est ouverte par la brigade criminelle de la sûreté qui va visionner les images de vidéosurveillance et avoir les témoignages des clients et du personnel pour pouvoir mettre la main sur les malfaiteurs qui ont mis en danger la vie et la sécurité des gens sans oublier les pertes financières subites par la boutique et dont la valeur est encore méconnue.

railLe passage à niveau 66, devrait être équipé très prochainement d’un système de vidéosurveillance. Hier, jeudi,  une équipe SNCF s’est rendue sur les lieux afin d’étudier les lieux d’installations des caméras de vidéosurveillance.  Ce passage est considéré comme « délicats » par les agents.

Les services de Réseau ferré de France souhaitent étudier le comportement des usagers avec ce dispositif, qui sera installé pour une durée de trois mois. Cette étude est menée afin d’analyser la sécurité des passages à niveaux et à titre de prévention.

Les caméras de vidéosurveillance devraient être installées d’ici peu de temps.

Le phénomène des clowns terrifiants prend de l’ampleur

En moins d’une semaine, le commissariat de Grenoble a reçu de nombreux appels, pour la présence de clowns menaçant dans la ville.

Les policiers ont analysés les caméras de vidéosurveillance de Grenoble, pour le moment aucunes images de vidéo protection ne confirment les dires les habitants.

De nombreux cas ont eu lieu en France cette semaine. Hier à Montpellier un homme de 18 ans, déguisé en clown et qui avait semer la panique, a été condamné à 12 mois de prison dont 4 ferme pour agression.

A Beauvais, un clown a été interpellé mercredi dernier grâce à la vidéosurveillance.

La Direction Générale de la Police Nationale appelle à la prudence de ce phénomène et conseille de contacter la police si l’on croise un clown.