Archives de l’auteur : videosurveillance-lyon

Les caméras factices

camera_factices

Vous envisagez de sécuriser votre maison ou votre commerce alors que vous n’avez pas assez de moyen pour vous procurer un système de vidéosurveillance efficace. Une idée innovante fait surface sur le marché qui est à la portée de tout le monde en utilisant des fausses caméras de sécurité dites « caméras factices« .

Il s’agit d’une technique de dissuasion assez efficace vous permettant à la fois de réduire vos budgets de sécurité tout en faisant croire à d’éventuels malfaiteurs que votre domicile est surveillé électroniquement. Dotées d’une réalisation irréprochable, les caméras factices sont similaires à de véritables caméras de vidéosurveillance professionnelles, et sauront créer l’illusion parfaite chez vous. Disponibles en plusieurs déclinaisons, ces caméras sauront s’adapter à tous les locaux et toutes les situations.

Des caméras de surveillance déployées dans les autobus

autobus

Les nouveaux autobus du Réseau de transport de Longueuil connu sous la RTL seront désormais équipés de plusieurs caméras de surveillance et de radios. A partir de l’automne prochain, 14 autobus hydrides munis de ces dispositifs de sécurité au montant de 850 000$ commenceront à circuler dans les rues. De plus, 46 autres autobus hybrides s’ajouteront à la flotte d’ici à 2016.

Cette vision a pour principal objectif la sécurité permanente des clients et des chauffeurs afin de réduite bon nombre d’agressions dans les alentours. En outre, avant la fin de l’année en cours, 425 autobus et véhicules de superviseurs présentement sur la route seront équipés de transmetteurs radio. En effet, ce type de système permettra aux chauffeurs de communiquer automatiquement avec les superviseurs sur le réseau ou avec la répartition afin de les informer de situations particulières en lien avec la sécurité à bord ou encore de l’information opérationnelle nécessitant une modification à son trajet.

Lyon : recherché depuis une violente agression en Septembre, il est maintenant interpellé

agression_lyon

Un jeune garçon, âgé de  19 ans, a été interpellé mercredi matin. En effet, il est soupçonné d’être l’auteur d’une violente agression, commise en septembre dernier, rue Sainte-Catherine, dans le 1er arrondissement. Un homme, âgé de 28 ans, avait été tabassé par le jeune agresseur dans les rues de Lyon, et s’était vu accorder 30 jours d’incapacité totale de travail. Grâce au développement technologique des systèmes de surveillance sur la voie publique, le suspect a pu être identifié grâce aux images de vidéosurveillance. Il doit être présenté au parquet jeudi.

Montélimar: la gare reste l’une des plus sensibles de Rhône-Alpes

Lyon

Chaque jour, chaque minute, les stations de train SNCF voient passer des millions de voyageurs. Au milieu de ce flux, une minorité de personnes, en rupture avec la société (SDF, marginaux…), trouvent refuge dans les gares, qui ne sont pas normalement adaptées pour les accueillir.
C’est dans cette perspective que la SNCF a décidé d’y apporter des réponses en travaillant avec différents acteurs concernés : les associations, en apportant leur savoir-faire et leurs contacts, les forces de l’ordre mais également les mairies.

Les incivilités, mendicité, dégradations…Plusieurs phénomènes sociaux font leur apparition à la gare SNCF de Montélimar, située en centre-ville.En effet, la gare de Montélimar reste l’une des trois gares dites “sensibles” de Rhône-Alpes derrière Lyon-Part Dieu et Perrache. Les effectifs de police ferroviaire et de médiateurs déployés depuis un an, ainsi que le dispositif de vidéosurveillance installé en 2013, sont reconduits cette année, d’après le discours du directeur Drôme-Ardèche de la SNCF Marc Pibo.

Les drones attaquent l’industrie

drones

Ce petit gadget muni de huit hélices est capable de pivoter dans les airs et de tournoyer à proximité des hauts-fourneaux. Ses multiples performances lui permettent d’expertiser, à l’aide d’une caméra infrarouge, l’état des cheminées et des conduits d’évacuation des fumées , mais également de vérifier l’absence de point chaud au niveau du blindage de certains équipements. De plus, vous pourrez réaliser une opération qui dure au moins de dix minutes nécessitant auparavant une journée entière de travail pour une équipe de trois personnes encordées du site.

Il existe maintenant des drones équipés d’un capteur 3D pour calculer les imposants stocks de minerais de fer et de charbon du site. Les drones apportent de la sécurité et ont la particularité de générer des économies tout en offrant une grande souplesse d’utilisation. Autant d’arguments qui suscitent de plus en plus l’intérêt des industriels.

Tendances de la sécurité électronique

police-lyon

Les technologies de la vidéosurveillance sont de nos jours marquées par de grandes tendances, en d’autres termes, des progrès technologiques, des mutations économiques et un besoin accru de sécurité.

En effet,un nombre considérable de caméras de surveillance sont installées dans le cadre de dispositifs de petite ou moyenne envergure tandis que le nombre d’applications au grand public disponibles pour la sécurisation des domiciles privés n’arrête pas d’augmenter. 2014 verra sans aucun doute ces tendances se confirmer. Plusieurs grandes entreprises, leaders mondiales sur le marché de la vidéo-protection, prévoient une croissance significative de 20 à 25% pour l’année en cours.

Vaporisation des braqueurs à l’aide de l’«ADN chimique»

ADN

Une solution chimique a permis de marquer les cambrioleurs pendant plusieurs mois devenant ainsi de plus en plus utilisée par les commerces. Il s’agit d’une arme de dissuasion massive :  un marqueur chimique encore appelé «ADN chimique». Vous pourrez désormais équiper toutes vos portes d’accès au centre, y compris les issues de secours, de buses d’aspersion de microscopiques gouttes d’un liquide incolore et inodore dont l’empreinte se révèle seulement avec une lampe à ultraviolet mais ce, pendant des années.

En effet, cette solution contient une combinaison de terres rares qui en fait un code unique. Chaque utilisation sera dotée d’un code répertorié qui permet de savoir où et quand un suspect a été aspergé. Il s’agit d’une grande avancée scientifique. C’est un outil très dissuasif et quand le cambrioleur passe à l’acte, il est facilement repérable grâce à la fiabilité de la recherche de la trace.

Lyon : Projet de vidéosurveillance 2014

videosurveillance_lyon

L’année 2014 s’annonce plutôt fructueuse avec une vague énorme d’installation de dispositifs de vidéosurveillance. Une centaine d’appareils pour surveiller de nouveaux quartiers de Lyon.Les nouveaux dispositifs de surveillance sont mises en place dans le 8ème arrondissement, à Mermoz et aux Etats-unis et également à la Confluence et sur les rives de Saône.

La mairie de Lyon a opté pour ce grand projet puisqu’ils ont constaté que la vidéosurveillance est l’outil par excellence pour mettre fin à la délinquance (moins 15 à 20 % dans les zones surveillées, selon les chiffres de la ville). Lyon compte à présent dans les alentours de 400 caméras de vidéosurveillance. En effet, depuis 2008, environ 3.7 millions d’euros ont été investis pour équiper la ville en caméras.

Loi vidéosurveillance pour les entreprises

loi

Les chefs d’entreprise ont tout à fait le droit de mettre en place des systèmes de vidéosurveillance partout dans leurs locaux. Mais gare à la législation en vigueur.

En effet, un système de vidéosurveillance ne peut être installé avec le seul objectif de contrôler en permanence l’activité de ses employés.L’employeur doit nécessairement témoigner d’un intérêt légitime à la mise en place d’un système de surveillance. Il peut s’agir notamment de la nécessité de protéger des personnes ou des biens, ou de se prémunir contre des risques divers, tels que le vol à condition de respecter la privé des salariés.

Cette condition a été inscrite à l’article 1121-1 du code de Travail et plus globalement par l’article 9 du code civil, qui consacre le droit de chacun au respect de sa vie privée.

La vidéosurveillance commence à fleurir à Lyon

vidéosurveillancelyon

La ville de Lyon possède aujourd’hui environ 238 caméras réparties notamment sur la Presqu’île, à la Part-Dieu ou dans le Vieux-Lyon. Ce chiffre va sans doute dépasser les 300 d’ici 2014. Le centre de vidéosurveillance existe à Lyon depuis 10 ans. C’est dans ces locaux que les agents scrutent les images en provenance de la rue.

Il est à noter que l’installation et l’entretien de ces 70 nouvelles caméras coûtera à la ville de Lyon dans les alentours de 3 millions d’euros, dont la moitié sera pris en charge par l’Etat. Depuis 2001 et jusqu’en 2014, 9,5 millions d’euros  auront été consacrés à la vidéosurveillance.